L’Institut Santé et société soutient financièrement la Grande rencontre du CLIPP!

À l’Université du Québec à Montréal, une centaine de professeurs consacrent leurs activités académiques à la santé. Ils sont présents dans les six facultés et l’École des sciences de la gestion de l’UQAM et dans vingt-trois départements. L’Institut Santé et société de l’UQAM vise à favoriser le développement de la recherche sur la santé menée par ses membres et à en accroître la visibilité auprès de la communauté scientifique ainsi que de divers acteurs aux niveaux local, national et international. La santé y est définie comme : « Une expérience de bien-être physique et mental et la capacité d’agir sur son milieu, de participer pleinement à la vie sociale et communautaire. »

La recherche qu’il met de l’avant doit contribuer à améliorer le bien-être et la santé de la population, avec une préoccupation marquée pour les groupes défavorisés et marginalisés. Elle explore les déterminants de la santé, s’inscrit dans une perspective de promotion et de prévention, et conduit à un examen analytique et critique des politiques et des services de santé ainsi que des initiatives communautaires. Enfin, elle étudie les processus d’adaptation sociale qui permettent aux membres d’une collectivité de vivre en meilleure santé physique et mentale.

L’ISS a également pour mission de développer des programmes de formation novateurs transdisciplinaires en santé afin d’aider les nouvelles générations de praticiens et de professeurs en santé à acquérir une vision, une approche, plus globale des problématiques de santé. De cette façon, il contribuera à la compréhension des problématiques de santé et au développement d’interventions préventives et thérapeutiques efficaces.

Enfin, l’ISS doit faciliter l’appropriation des connaissances produites et diffusées par ses membres, par la communauté, plus spécifiquement par leurs partenaires sociaux et économiques ainsi que par toute personne appelée à prendre des décisions susceptibles d’avoir un impact sur la santé de la population.

Nos objectifs:
• Favoriser la production de connaissances scientifiques novatrices visant à améliorer le bien-être et la santé de la population.
• Assurer une relève de praticiens et de professeurs sensibles aux besoins des groupes sociaux les plus vulnérables et adoptant une perspective transdisciplinaire.
• Accroître la visibilité des activités de recherche et de formation menées par ses membres.

Chez Soi

17 septembre 2012 | Écrit par Patricia Filiatrault dans Autre | Comité organisateur | Programme - (0 Commentaire)

Le projet Chez soi est un projet pilote qui vise les personnes itinérantes aux prises avec des problèmes de santé mentale. Basé sur l’approche du Housing First, cette innovation sociale procure un appartement et un soutien psychosocial à ses résidants. Chez soi est un projet pilote implanté dans 5 villes canadiennes depuis 2008. Sonia Côté, coordonnatrice de Chez soi Montréal nous fera découvrir les rouages de l’implantation de cette ressource hors de l’ordinaire.

À partir de l’expertise développée au Centre de recherche sur l’innovation sociale (CRISES) dans le champ de la recherche partenariale, Monsieur Caillouette analyse comment la construction de l’acteur hybride  ─ chercheurs / praticiens ─ de recherche partenariale a intérêt à se concevoir comme la co-construction d’en espace partagé, habilitant ses parties constitutives. Les identités en rencontre, loin de se perdre dans un processus fusionnel, ont, au contraire, à se reconnaître mutuellement dans les finalités et les normativités différentes qui les définissent. Plus ici que transfert de connaissance, il y a, en itération, production de connaissance, de reconnaissance et d’innovations sociales.

Vous aurez la possibilité de rencontrer certains membres de l’équipe du Centre d’innovation sociale en agriculture – CISA lors de la Grande rencontre puisqu’ils y tiendront un kiosque.

Domaines d’expertise du CISA :

  • Soutenir le développement du secteur de l’agriculture par l’analyse multidisciplinaire de ses problématiques propres et par l’identification de pratiques sociales novatrices
  • Rechercher les facteurs facilitant l’implantation et l’efficacité de ces pratiques sociales novatrices
  • Assurer la formation, le soutien des initiatives et le transfert d’expertise vers les organismes, regroupements et individus œuvrant en agriculture.