Source : Presses de l’Université du Québec, 2014

liens_sante_mentale_sciences_sociales_2014Sous la direction de  Marie-Chantal Doucet, Nicolas Moreau

Si la preuve des liens entre santé mentale et société n’est plus à faire, le contexte sociohistorique contemporain nous oblige à repenser la nature de ceux-ci. Le présent ouvrage analyse la socialisation de la santé mentale dans toute sa complexité. Que nous disent les troubles mentaux sur le social ? Comment comprendre les interventions dans ce domaine ? L’intérêt actuel pour le champ de la santé mentale et les récents développements psychiatriques se sont-ils accompagnés d’une transformation des liens entre santé mentale et société ? Et quels sont les enjeux qui découlent de ces liens ?

Source : The Journal of Crisis Intervention and Suicide Prevention, 2015

Les comportements d’automutilation (ou l’automutilation non suicidaire) sont des tentatives de s’infliger volontairement des blessures pour composer avec un stress ou une souffrance sévère. Ce comportement d’autodestruction est très présent chez les jeunes qui ignorent généralement qu’il existe des stratégies saines leur permettant de gérer leurs émotions négatives.

La présente étude a pour objectif d’évaluer la relation entre l’automutilation et les stratégies d’adaptation dans un grand échantillon d’adolescents d’âge scolaire. L’automutilation a été définie selon des critères stricts à travers une procédure en deux étapes en divisant les participants en deux groupes : un groupe sans automutilation et un autre qui s’automutile depuis longtemps.
Les chercheurs ont constaté la présence des stratégies malsaines associées à l’automutilation dans les deux sexes. De plus, les stratégies impliquant la consultation des personnes importantes pour le soutien ont été moins utilisées dans le groupe qui s’automutile, surtout chez les sujets de sexe masculin. Les résultats de cette étude confirment les données antérieures concernant les stratégies d’adaptation utilisées par les adolescents qui s’automutilent pour gérer leurs émotions négatives.

Référence :

Guerreiro, D. F., Figueira, M. L., Cruz, D., & Sampaio, D. (2015). Coping Strategies in Adolescents Who Self-Harm: A Community Sample Study. The Journal of Crisis Intervention and Suicide Prevention, Vol 36(1).

Source : La Commission de la santé mentale du Canada, 22 janvier 2015

La Commission de la santé mentale du Canada  a publié la première phase du projet « Tracer la voie de l’avenir : Indicateurs de la santé mentale pour le Canada ». Ce projet fait le point sur la santé mentale des Canadiens afin de favoriser la discussion sur les moyens d’améliorer la santé mentale de la population canadienne. Piloté par la Commission, ce projet nait d’un partenariat avec le Centre for Applied Research in Mental Health and Addiction, de l’Université de Simon Fraser, l’Institut canadien d’information sur la santé et l’Agence canadienne de la santé publique.

Consulter le rapport préliminaire.
Le rapport intégral sera publié ce printemps.

Source : Presses de l’université de Montréal, octobre 2014

familles-et-jeunes-couv2015Par Claude Villeneuve

Appuyés sur des données probantes, Cet ouvrage explore le rôle de la famille dans la santé mentale des jeunes et leurs troubles émotionnels. En effet, on y trouvera l’analyse de plusieurs psychopathologies infantiles, des études de cas et un modèle d’entretien permettant d’accéder à l’intimité des familles et d’intégrer leurs proches à la démarche clinique.

REVUE DE PRESSE

20 octobre 2014 | Écrit par Laurie Prudhomme dans Revue de presse - (0 Commentaire)

SANTÉ MENTALE

Les patients trouvent du réconfort sur les médias sociaux
Source: Le Journal de Montréal, samedi 18 octobre 2014

De plus en plus de personnes souffrant de maladies mentales partagent leurs expériences et demandent conseil sur les médias sociaux, selon une nouvelle étude.

Suicide en milieu de travail: pour mettre fin à l’omerta
Gilbert Leduc
Source: La Presse, mardi 14 octobre 2014

Trois Québécois sur dix ont été confrontés, au cours de la dernière année, à un suicide dans leur entourage. Pour 28 % de ces personnes, il s’agissait d’un collègue de travail. Et dans 16 % des cas, le passage à l’acte s’est déroulé au bureau ou à l’usine.

Des 5 à 12 ans affectés par des pensées suicidaires
Pierre Pelchat
Source: La Presse, jeudi 16 octobre

Des enfants de six, sept ans ne se suicident pas, heureusement, mais certains d’entre eux ont des pensées suicidaires qui peuvent les prédisposer à passer à l’acte à l’adolescence.

Il vaut mieux être riche pour souffrir d’une maladie mentale
Etienne Plamondon Emond
Source: Le Devoir, samedi 11 octobre 2014

La santé mentale ne semble pas être une priorité pour le gouvernement du Québec, alors que les services dans ce domaine présentent de nombreuses lacunes. État de la situation.

MALTRAITANCE

Les aînés seuls n’osent souvent pas dénoncer leur agresseur
Patrick Rodrigue
Source: L’Écho Abitibien, vendredi 10 octobre 2014

La publication d’une importante analyse sur l’isolement et la solitude des aînés en Abitibi-Ouest a conduit à un constat inquiétant: plusieurs aînés qui vivent de la maltraitance n’osent pas dénoncer puisque leur agresseur représente la seule source d’interaction sociale dont ils disposent.

ÉGALITÉ

Lutte contre les stéréotypes de sexe: l’éducation et les médias prioritaires
Source: L’Express, lundi 20 octobre 2014

Conditionner les financements publics à la lutte contre les stéréotypes de sexe. C’est ce que propose le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes dans un rapport rendu public lundi.

REVUE DE PRESSE

6 octobre 2014 | Écrit par Laurie Prudhomme dans Revue de presse - (0 Commentaire)

SANTÉ MENTALE

Les plus vulnérables écopent
Amélie Daoust-Boisvert
Source: Le Devoir, 30 septembre 2014

À Montréal, les personnes souffrant de troubles de santé mentale, les personnes âgées en perte d’autonomie et les personnes  atteintes de déficience intellectuelle et de troubles envahissants du développement risquent de faire les frais des compressions de 100 millions commandées à l’agence de la santé par Québec.

Maladies mentales: Plus présentes qu’on pense
Roby St-Gelais
Source: Le Journal de Montréal, dimanche 5 octobre 2014

Plus de personnes qu’on le pense souffrent de troubles mentaux, c’est pourquoi il est important que la population continue d’être sensibilisée à l’égard de cette maladie encore «taboue», estime Christiane Trudel, présidente de la FFAPAMM.

INTIMIDATION

Bras de fer sur la lutte contre l’intimidation
Daphnée Dion-Viens
Source: La Presse, jeudi 2 octobre 2014

Le premier ministre Philippe Couillard et son ministre de l’Éducation, Yves Bolduc, ont sévèrement rabroué les commissions scolaires qui coupent dans les sommes consacrées à la lutte contre la violence à l’école, leur demandant de corriger le tir. Mais ces dernières rétorquent qu’il s’agit d’une conséquence directe des compressions imposées par Québec.

Cyberintimidation: Éduquer les parents
Pascal Faucher
Source: La Voix de l’Est, samedi 4 octobre 2014

Les élèves d’aujourd’hui sont nés avec internet. Pas leurs parents qui peuvent se retrouver démunis quand leur enfant est impliqué dans une histoire de cyberintimidation.

 

Source : Social psychiatry and psychiatric epidemiology, 2014

Cette étude, menée  auprès de 1.954 employés de 63 entreprises, recense les multiples facteurs qui contribuent à favoriser le développement de problèmes de santé mentale au travail.  Les chercheurs ont examiné l’impact des facteurs personnels tels que le statut parental, le revenu du ménage, le réseau social, l’âge, la santé physique et le degré d’estime de soi et ont rapprochés ces facteurs de ceux associés au stress au travail, tels que l’épuisement émotionnel, la non prise en compte des compétences, l’ampleur des exigences psychologiques, la précarité de l’emploi et le défaut de leadership. L’ensemble des ces facteurs déterminent de manière spécifique le bien-être au travail.

Référence :

Marchand, A., Durand, P., Haines III, V., & Harvey, S. (2014). The multilevel determinants of workers’ mental health: results from the SALVEO study. Social psychiatry and psychiatric epidemiology, 1-15.

REVUE DE PRESSE

29 juillet 2014 | Écrit par Laurie Prudhomme dans Revue de presse - (0 Commentaire)

SANTÉ

Des chercheurs montréalais font une découverte importante sur la maladie d’Alzheimer
Source: Le Journal de Montréal, mardi 15 juillet 2014

Une variante génétique qui protégerait contre la forme la plus commune de la maladie d’Alzheimer a été découverte par une équipe de chercheurs montréalais.

Un don de 650 millions de $ pour soutenir la recherche en santé mentale
Source: Le Journal de Montréal, mardi 22 juillet 2014

Le père d’un homme souffrant de trouble bipolaire a donné 650 millions $ à la recherche sur les maladies mentales, a rapporté le quotidien le New York Times.

Schizophrénie, dépression, bipolarité: des mots pas faciles à dire au travail
Charlotte Hill
Source: La Presse, vendredi 18 juillet 2014

«Déjà à ta propre femme, tu as tendance à ne pas lui dire, à cacher la prise de médicaments. Alors, avec l’employeur…», Jean, 39 ans, bipolaire, résume la difficulté pour les personnes souffrant de troubles psychiques à trouver leur place au travail.

HOMOPHOBIE

Colère contre les lois homophobes
Richard Ingham
Source: Le Devoir, lundi 21 juillet 2014

Les participants à la conférence internationale sur le sida ont exprimé leur colère à l’égard des pays dotés de lois qui stigmatisent l’homosexualité,  les accusant de favoriser la propagation du virus, un sujet qui divise profondément pays riches et pays pauvres.

QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL

Le nombre de congés de maladie atteint un sommet chez les profs
Daphnée Dion-Viens
Source: La Presse, mercredi 30 juin 2014

Le nombre de jours de congé de maladie chez les enseignants a atteint un sommet depuis cinq ans.

 

 

 

 

SANTÉ MENTALE

Santé mentale : le système de santé surchargé
Camille Dauphinais-Pelletier
Source: Le Journal de Montréal, dimanche 1er juin 2014

Une personne sur cinq souffrira d’un trouble de santé mentale dans sa vie. Or, la part de budget que le ministère de la Santé et des Services sociaux consacre à la santé mentale est de moins de 8%. Un déséquilibre qui se fait sentir dans le système de santé.

La psychose, et après?
Anabelle Nicoud
Source: La Presse, mardi 20 mai 2014

Près de 3% de la population vivra un jour une psychose. Et dans la majorité des cas, cette première crise arrivera entre 18 et 35 ans. Une prise en charge rapide de la maladie permet toutefois aux jeunes de retomber plus facilement et plus sûrement sur leurs pieds. C’est l’approche préconisée par la Clinique des jeunes adultes psychotiques, à Montréal, qui fête ses 15 ans.

RECHERCHE

Nouveau centre de recherche au CHUL: «Un potentiel énorme»
Pierre Pelchat
Source: La Presse, lundi 26 mai 2014

Après des années d’attente, les nouveaux locaux du Centre de recherche au CHUL ont été officiellement inaugurés lundi. Cet agrandissement qui a coûté 70 millions $ pour la construction d’un immeuble et l’achat d’équipements ultramodernes abrite depuis un an le Centre de recherche génomique.

Congrès de l’ACFAS: de découverte en découverte
Jean-François Cliche
Source: La Presse, samedi 17 mai 2014

Le 82e congrès de l’Association francophone pour le savoir, l’ACFAS, s’est tenu cette semaine à l’Université Concordia. Chaque jour, Le Soleil vous a résumé les travaux d’un chercheur qui avait présenté ses résultats là-bas, mais comme il y a beaucoup, beaucoup plus qu’une découverte intéressante par jour dévoilée à ce congrès, nous vous en proposons quelques-unes de plus, colligées ici et là dans le courant de la semaine.

QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL

Rester assis au bureau nuit gravement à la santé
Fabienne Faur
Source: La Presse, jeudi 29 mai 2014

Il y a trois siècles, Thomas Jefferson, un des Pères fondateurs, travaillait debout à son bureau. La mode y revient aux États-Unis où de plus en plus d’experts s’alarment: rester assis au bureau toute la journée nuit gravement à la santé.