Source : Chaire de recherche sur la sécurité et la violence en milieu éducatif, septembre 2013

Le but de cette étude est de comparer la gravité des impacts de la cyberintimidation avec ceux de l’intimidation traditionnelle. Selon les auteurs, la perception des adolescents pouvait servir pour déterminer l’impact de l’intimidation sur les victimes. En effet, une étude longitudinale a été faite en Suisse auprès de 881 adolescents des deux sexes pour comparer des situations d’intimidation ou de cyberintimidation dans les contextes d’intimidation anonyme ou non anonyme et lorsqu’il s’agissait d’humiliation ou de menaces. Les chercheurs constatent que le caractère public et l’anonymat sont les indicateurs qui déterminent principalement la gravité de l’intimidation tandis que l’impact lié à la forme par laquelle elle se produit est moins important.

Référence
Sticca, F., & Perren, S. (2013). Is Cyberbullying Worse than Traditionnal Bullying? Examining for Differential Roles of Medium, Publicity, and Anonymity for the Perceived Severity of Bullying. Journal of Youth and Adolescence, 42(5), 739-750. Repéré à :  http://link.springer.com/article/10.1007%2Fs10964-012-9867-3.