Source : Presses de l’Université du Québec, 2015

enfant_litige_gardeKarine Poitras, Louis Mignault, Dominique Goubau

En cas de litige parental lors d’une séparation, experts psychosociaux et juristes collaborent pour soutenir le meilleur intérêt de l’enfant dans l’exercice de la détermination de la garde.
Comment la preuve psychologique est-elle élaborée par l’expert qui se penche sur les situations familiales litigieuses et quelle en est l’utilisation par les praticiens du droit de la famille ? Dans cet ouvrage, des experts répondent à cette question complexe et présentent les plus récentes connaissances en psychologie permettant de soutenir l’intérêt de l’enfant alors que sa situation familiale, parfois hautement conflictuelle, est soumise au tribunal.

Source : Presses de l’Université de Québec, janvier 2015

JeunesseEnTete2015

 

Marie-Andrée Poirier, Sophie Léveillé, Marie-Ève Clément

S’occuper des enfants est une approche d’intervention développée en Angleterre sous le nom de Looking After Children (LAC) dans le but d’améliorer la qualité et l’efficacité des soins offerts aux enfants et aux jeunes placés en famille d’accueil.
Plusieurs acteurs canadiens du milieu de l’intervention et de la recherche ont mené des projets concrets autour de cette approche. Le présent ouvrage propose des textes présentant des expériences en lien avec le cadre de référence britannique et révèle les principaux enjeux de sa mise en place.

Source : Université de Montréal, 14 janvier 2015

Des chercheurs de l’Université de Montréal démontrent que le développement des habiletés cognitives de l’enfant nécessite un soutien maternel constant à l’autonomie de l’enfant : « Nous avons démontré que les fonctions exécutives de l’enfant sont associées au degré de soutien à l’autonomie que la mère manifeste en sa présence durant les premières années de vie. Le soutien à l’autonomie réfère au degré avec lequel le parent encourage et aide l’enfant à résoudre par lui-même les problèmes qu’il rencontre tout en prenant sa perspective et en s’assurant qu’il joue un rôle actif dans la réalisation de la tâche [...]»

Source : UdeM Nouvelles, 9 décembre 2014

Selon cette étude qui a été menée par des chercheurs de l’Université de Montréal, les problèmes d’agression physique ne peuvent pas être expliqués par les retards de langage au moment de la vie où apparaissent les problèmes d’agression physique et où se développe rapidement le langage. Par contre, les comportements parentaux pourraient influer sur le développement d’une association entre les deux problèmes. Coups de poing et/ou de pieds fréquents, ou bien encore propension élevée à mordre ou à bousculer les autres sont des exemples des agressions physiques observées chez les tout-petits.

Source : Édition du CHU Sainte-Justine, 2014

Developpement_enfant_6-22_2014Francine Ferland

Cet ouvrage présente l’ensemble des dimensions de développement des enfants de 6 à 12 ans ( motricité, langage, aspects affectifs et sociaux, activités quotidiennes, etc.). Il répond également aux nombreuses interrogations des parents concernant l’ouverture de l’enfant sur le monde extérieur ainsi que les effets des diverses influences (parents, enseignants, pairs, écrans et publicité) qui le façonnent, les différences entre les filles et les garçons, les particularités associées à l’école, notamment les concepts de popularité, d’amitié et d’estime de soi. L’ouvrage aborde aussi la question de l’intimidation et de la violence.

Source : Jama Psychiatry, mars 2014

Les troubles anxieux chez les enfants sont souvent présents et ont des effets sur la qualité de vie des enfants qui en souffrent. Cette recherche vise à étudier l’état psychologique d’enfants ayant reçu un diagnostic de troubles de l’anxiété 6 années après le diagnostic initial afin de vérifier si le type de traitement utilisé a eu une répercussion sur la rémission ou non de l’enfant sur le long terme.

Référence :

Ginsburg, G. S., Becker, E. M., Keeton, C. P., Sakolsky, D., Piacentini, J., Albano, A. M., … & Kendall, P. C. (2014). Naturalistic Follow-up of Youths Treated for Pediatric Anxiety Disorders. JAMA psychiatry, 71(3):310-8.

Source : Institut de recherche en santé mentale de Montréal, Département de psychiatrie, janvier 2014

« Un enfant sur quatre nait avec un parent souffrant d’une maladie mentale. Luigi De Benedictis, professeur à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, veut faire tomber les préjugés entourant la santé mentale. Le psychiatre a recensé  la littérature scientifique pour voir dans quelle mesure les différents types de pathologies affectaient les habiletés parentales et par le fait même le développement de l’enfant. »

Source : Child: Care, Health and Development, janvier 2014

Le trouble de l’acquisition de la coordination (developmental coordination disorder) est un trouble des habiletés motrices répandu chez les enfants à l’âge scolaire, mais il est souvent méconnue. Le but de cette étude est d’identifier les principes directeurs qui doivent guider les bonnes pratiques et services auprès des enfants atteints du DCD en tant que population et non seulement à titre individuel.
L’étude met en évidence l’importance de ces principes et encourage les chercheurs, les gestionnaires, les cliniciens, les partenaires et les familles à travailler ensemble à la conception, la mise en œuvre et l’évaluation des interventions qui tiennent compte de ces pratiques.

Référence

Camden, C., Wilson, B., Kirby, A., Sugden, D. and Missiuna, C. (2014), Best practice principles for management of children with developmental coordination disorder (DCD): results of a scoping review. Child: Care, Health and Development. doi: 10.1111/cch.12128

Source : Canadian Child Welfare

La présente étude poursuit deux objectifs : évaluer les effets des sous-types de maltraitance sur le fonctionnement cognitif, scolaire et sur la santé mentale des préadolescents (enfants âgés de 9 à 11 ans) placés; examiner différentes méthodes d’analyse des sous-types de maltraitance. Les chercheurs se sont penchés sur quatre sous-types, notamment la violence physique, sexuelle, la négligence physique et la négligence en matière de supervision.

Référence complète :

Petrenko, C.L.M., Friend, A., Garrido, E.F., Taussig, H.N., & Culhane, S.E. (2012). Does subtype matter? Assessing the effects of maltreatment on functioning in preadolescent youth in out-of-home care. Child Abuse & Neglect, 36, 633-644.

Source : Réseau canadien des Centres de données de recherche

Date : 6 novembre, 2013
Lieu : Web

Dans ce webinaire, Émilie Quesnel-Vallée présentera les résultats d’une récente étude – une première au Canada – examinant l’ influence du niveau de scolarité des parents sur le risque de leurs enfants de vivre une dépression à l’âge adulte. L’étude porte sur 1 267 personnes ayant participé à l’Enquête nationale sur la santé de la population en 1994, alors qu’elles étaient âgées de 12 à 24 ans et vivaient chez leurs parents, et qui ont fait l’objet d’un suivi 12 ans plus tard. Cette étude montre que les enfants dont la mère n’a pas terminé ses études secondaires courent un risque deux fois plus élevé de souffrir d’une dépression majeure au début de l’âge adulte, que ceux dont la mère a obtenu un diplôme d’études secondaires.