Source : Presses de l’Université de Québec, janvier 2015

JeunesseEnTete2015

 

Marie-Andrée Poirier, Sophie Léveillé, Marie-Ève Clément

S’occuper des enfants est une approche d’intervention développée en Angleterre sous le nom de Looking After Children (LAC) dans le but d’améliorer la qualité et l’efficacité des soins offerts aux enfants et aux jeunes placés en famille d’accueil.
Plusieurs acteurs canadiens du milieu de l’intervention et de la recherche ont mené des projets concrets autour de cette approche. Le présent ouvrage propose des textes présentant des expériences en lien avec le cadre de référence britannique et révèle les principaux enjeux de sa mise en place.

Source : Université de Montréal, 14 janvier 2015

Des chercheurs de l’Université de Montréal démontrent que le développement des habiletés cognitives de l’enfant nécessite un soutien maternel constant à l’autonomie de l’enfant : « Nous avons démontré que les fonctions exécutives de l’enfant sont associées au degré de soutien à l’autonomie que la mère manifeste en sa présence durant les premières années de vie. Le soutien à l’autonomie réfère au degré avec lequel le parent encourage et aide l’enfant à résoudre par lui-même les problèmes qu’il rencontre tout en prenant sa perspective et en s’assurant qu’il joue un rôle actif dans la réalisation de la tâche [...]»

Source : Édition du CHU Sainte-Justine, 2014

Developpement_enfant_6-22_2014Francine Ferland

Cet ouvrage présente l’ensemble des dimensions de développement des enfants de 6 à 12 ans ( motricité, langage, aspects affectifs et sociaux, activités quotidiennes, etc.). Il répond également aux nombreuses interrogations des parents concernant l’ouverture de l’enfant sur le monde extérieur ainsi que les effets des diverses influences (parents, enseignants, pairs, écrans et publicité) qui le façonnent, les différences entre les filles et les garçons, les particularités associées à l’école, notamment les concepts de popularité, d’amitié et d’estime de soi. L’ouvrage aborde aussi la question de l’intimidation et de la violence.

REVUE DE PRESSE

30 juillet 2013 | Écrit par Laurie Prudhomme dans Revue de presse - (0 Commentaire)

FAMILLE

Pour A et sa mère
Mélyssa Gagnon
Source: La Presse, mercredi 24 juillet 2013

Il s’appelait A. A pour Alexandre, Albert, Arthur ou Antoine. Conférez-lui le prénom qui vous enchante, il sera A ici. C’était le meilleur ami de mon fils au CPE et il avait trois ans, bientôt quatre. Il avait les cheveux courts, les dents gâtées et portait souvent les mêmes modestes habits. Il arrivait avec sa mère en autobus, un brin hors d’haleine. Je les voyais marcher du coin de la rue jusqu’à la garderie, beau temps mauvais temps, main dans la main. Elle tenant le parapluie ou le sac, lui négociant les flaques d’eau et les amas de neige. A parlait peu. Il parlait, mais il mâchait ses mots et moi, je ne comprenais rien de tout ce bafouillage. Mon fils, lui, avait tout pigé. Un jour, on a appris que A ne reviendrait pas. Il irait dans une prématernelle quatre ans. Privilège accordé aux enfants des troubles d’apprentissage ou des milieux défavorisés. Prérogative réservée à ceux qu’il faut réchapper, avant qu’il ne soit trop tard et qu’on se dise qu’on aurait donc dû.

 

Source : Portail canadien de la recherche en protection de l’enfance, 14 janvier 2013

La présente étude comprend une analyse des liens entre le climat organisationnel en protection de l’enfance, les services sociaux individualisés offerts et les résultats des enfants maltraités. Les données proviennent des cinq phases de l’Enquête nationale sur le bien-être des enfants et des adolescents aux États-Unis [US National Survey of Child and Adolescent Well-being (NSCAW)] qui s’est déroulée sur sept ans. L’échantillon comprend des jeunes de 4 à 16 ans et des intervenants de 88 réseaux de protection de l’enfance.

Référence complète :
Glisson, C., & Green, P. (2011). Organizational climate, services, and outcomes in child welfare systems. Child Abuse and Neglect, 35(8), 582-591.

Source : Council of Ministers of Education, Canada (CMEC), décembre 2012

Selon les deux rapports publiés par le Conseil des ministres de l’Éducation (Canada) [CMEC] et l’Association internationale pour l’évaluation du rendement scolaire (AIE), les parents et le personnel enseignant du Canada réussissent à créer, à la maison et à l’école, un environnement favorable à l’acquisition de bonnes compétences en lecture chez les enfants.

Consultez le rapport du CMEC (PDF)
Consultez le rapport de l’AIE (PDF, en anglais)

Source : Communiqué de la Fondation Lucie et André Chagnon, 12 décembre 2012

Les résultats d’un fascicule, rendu public par l’Institut de la statistique du Québec, établissent un lien entre la lecture faite aux enfants de deux ans et moins et de meilleurs résultats scolaires en sixième année. Les données s’appuient sur un échantillon d’enfants suivis dans le cadre de l’Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ÉLDEQ).

Source : adoptontario.ca, décembre 2012

Le développement de l’enfant est un processus qui implique l’apprentissage et la maîtrise de compétences selon des étapes cruciales. Le retard de développement est une pathologie qui, sans intervention spéciale, risque d’affecter l’aptitude de l’enfant à franchir les étapes normales de son développement et son rendement scolaire. Dans le cas d’un retard de développement, l’enfant ne franchit pas les étapes cruciales d’un ou de plusieurs domaines clés de son développement au moment prévu. L’enfant peut présenter un retard global de développement par rapport aux cinq principaux domaines de développement suivants :

- Développement cognitif : capacité d’apprendre et de résoudre des problèmes.
- Développement émotionnel et social : capacité d’interagir avec les autres.
- Développement du langage : capacité de comprendre et d’employer le langage
- Développement de la motricité fine : capacité d’utiliser les petits muscles.
- Développement de la motricité grossière : capacité d’utiliser les grands muscles.

Liens ou ressources utiles sur les retards de développement
How kids develop?
Your adopted child’s speech and language development
What is developmental delay?
Incapacités et troubles de l’enfance
Developmental Delay
Recognizing Developmental Delays in Children

Source: Archives of General Psychiatry, novembre 2012

Cette étude américaine constate une corrélation entre pollution et autisme. En effet, la pollution peut être un facteur qui augmente le risque de développement de l’autisme chez les nouveau-nés. L’étude s’est fondée sur 500 enfants entre 2 et 5 ans, dont 279 sont atteints de troubles du spectre autistique (TSA). Les chercheurs ont constaté que les nouveau-nés qui ont vécu dans des régions très polluées développent trois fois plus de risque de TSA. Ce constat permet d’ouvrir de nouvelles pistes de recherche dans le traitement et la prévention de l’autisme.

Source :  Presses de l’Université du Québec, novembre 2012

Sous la direction de
George M. Tarabulsy, Marc A. Provost, Jean-Pascal Lemelin, André Plamondon, Caroline Dufresne

Ce livre est le deuxième de deux tomes réunissant des contributions de chercheurs québécois, mais aussi canadiens, anglais, américains et français. Il porte sur différents enjeux psychosociaux en lien avec le développement, comme la maltraitance, le placement, la fréquentation des services de garde, les interactions parent-enfant, l’adoption internationale, la maternité à l’adolescence, les comportements agressifs et l’hyperactivité, les contextes favorables au développement social, la déficience physique, la motivation et l’intervention.

Les chapitres de ce deuxième tome illustrent à quel point le développement social et émotionnel influence, et est tributaire, des divers contextes et circonstances dans lesquels se retrouvent les enfants. Les auteurs y montrent que les gestes parfois anodins que nous posons, les choix sociaux que nous prenons, ainsi que les situations plus difficiles dans lesquelles les enfants peuvent se retrouver, sont étroitement associés à ce que ces derniers deviennent. Ensemble, ils dépeignent un domaine d’une grande étendue, d’une grande complexité, en soulignant les connaissances envers lesquelles nous pouvons avoir confiance, les endroits où nous devons faire preuve de prudence et, certainement, les questions qui demeurent.