Source : The Journal of Crisis Intervention and Suicide Prevention, 2015

Les comportements d’automutilation (ou l’automutilation non suicidaire) sont des tentatives de s’infliger volontairement des blessures pour composer avec un stress ou une souffrance sévère. Ce comportement d’autodestruction est très présent chez les jeunes qui ignorent généralement qu’il existe des stratégies saines leur permettant de gérer leurs émotions négatives.

La présente étude a pour objectif d’évaluer la relation entre l’automutilation et les stratégies d’adaptation dans un grand échantillon d’adolescents d’âge scolaire. L’automutilation a été définie selon des critères stricts à travers une procédure en deux étapes en divisant les participants en deux groupes : un groupe sans automutilation et un autre qui s’automutile depuis longtemps.
Les chercheurs ont constaté la présence des stratégies malsaines associées à l’automutilation dans les deux sexes. De plus, les stratégies impliquant la consultation des personnes importantes pour le soutien ont été moins utilisées dans le groupe qui s’automutile, surtout chez les sujets de sexe masculin. Les résultats de cette étude confirment les données antérieures concernant les stratégies d’adaptation utilisées par les adolescents qui s’automutilent pour gérer leurs émotions négatives.

Référence :

Guerreiro, D. F., Figueira, M. L., Cruz, D., & Sampaio, D. (2015). Coping Strategies in Adolescents Who Self-Harm: A Community Sample Study. The Journal of Crisis Intervention and Suicide Prevention, Vol 36(1).

REVUE DE PRESSE

17 mars 2014 | Écrit par Laurie Prudhomme dans Revue de presse - (0 Commentaire)

ÉDUCATION

Comprendre la réalité après un accident
Camille Dauphinais-Pelletier
Source: La Presse, dimanche 16 mars 2014

Des élèves de cinquième secondaire ont eu droit à une visite guidée de plusieurs secteurs du CHUS Fleurimont, afin de mieux comprendre la réalité qui attendait les gens qui subissent des traumatismes physiques après un accident de la route. «Souvent, les publicités de la SAAQ visent les décès, mais on ne parle pas des traumatismes modérés ou légers», affirme le pédiatre aux soins intensifs Claude Cyr, qui agissait à titre de guide durant la visite qui a duré trois heures.

Sites pornos: les fantasmes déformés des préados
Pierre Pelchat
Source: La Presse, vendredi 7 mars 2014

Les sites pornographiques ont une mauvaise influence sur des jeunes âgés souvent de 10 à 12 ans, voire des enfants, selon une experte d’une utilisation saine et sécuritaire d’Internet.

DÉVELOPPEMENT

Déficience intellectuelle: sortir de l’ombre grâce à la chanson
François Gougeon
Source: La Presse, vendredi 14 mars 2014

Grâce à la chanson qui lui a permis de développer son potentiel et de sortir de sa coquille, malgré sa déficience intellectuelle, Guillaume Lauzé espère bien être recruté pour participer à une première : l’enregistrement d’un CD sous le titre « Le gêne du bonheur ».

La vie adulte après la DPJ : Vanessa et Alex témoignent
Isabelle Pion
Source: La Presse, dimanche 16 mars 2014

Certains jeunes arrivent à l’âge adulte avec un bagage très lourd, ayant vécu des épreuves que même des adultes n’ont jamais subies. En cours de route, certains prennent un mauvais virage ou encore commettent quelques faux pas. La Tribune s’est intéressée au sort des jeunes qui se sont retrouvés dans le giron de la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) et a voulu vous raconter deux belles histoires… parce qu’il y en a.

VIOLENCE

Venir en aide aux hommes violents
Laurence Houde-Roy
Source: Métro, dimanche 16 mars 2014

Le mois de février a été lourdement marqué par trois tragiques cas de violence conjugale au Québec. Trois hommes ont été pointés comme étant les responsables de ces crimes. Si certains en viennent à l’irréparable, plusieurs hommes aux prises avec des comportements violents décident quant à eux de se prendre en main. Les thérapies pour hommes violents sont d’ailleurs offertes par trois organismes à Montréal et nombre d’autres partout au Québec. Dany Chrétien, un participant à ces rencontres, a parlé de son expérience avec Métro.

ITINÉRANCE

Cinq jours pour l’itinérance : rude expérience pour six étudiants
Charles Beaudoin
Source: La Presse, samedi 15 mars 2014

Six étudiants de l’Université de Sherbrooke ont tenté l’expérience de l’itinérance cette semaine en se privant du confort d’un foyer, de revenus pour se nourrir et d’internet pour réseauter. «Ça nous fait beaucoup réfléchir comme expérience et ça faisait réfléchir les gens autour de nous, rapporte Julia Michail, étudiante en travail social. C’était cinq jours vraiment intenses, c’est sûr que quand ça se termine on est un peu triste, mais on a hâte de dormir, hâte de prendre une douche, hâte d’avoir un frigo rempli de nourriture. Manger des fruits et des légumes ça va être bon.»

CYBERINTIMIDATION

La cyberintimidation touche un étudiant sur cinq à l’université
Vivian Luk
Source: La Presse, mardi 11 mars 2014

Une étude démontre qu’en plus d’exister largement au primaire et au secondaire, la cyberintimidation touche le niveau universitaire au Canada.

SANTÉ

Tomber de sommeil…Troquer les somnifères contre une psychothérapie coûterait moins cher à l’État
Pauline Gravel
Source: Le Devoir, lundi 3 mars 2014

Avec les Français, les Québécois sont les plus grands consommateurs de somnifères du monde. Remboursés par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ), ces médicaments aident nombre d’aînés à recouvrer des heures de sommeil à peu de frais. Or, selon une étude menée par l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal (IUGM), cette solution de facilité est non seulement coûteuse pour l’État, mais aussi truffée d’effets indésirables.

L’automutilation, un fléau qui croît
Source: Le Devoir, lundi 17 mars 2014

Les services de santé mentale du pays sont débordés face au nombre grandissant d’adolescents qui se présentent aux urgences avec des blessures auto-infligées et des pensées suicidaires, affirment des pédopsychiatres.

Risques d’infertilité à l’âge adulte doublés chez les femmes
Source: L’Écho de Laval, dimanche 16 mars 2014

Les femmes qui à la naissance, étaient très petites ou avaient un faible poids couraient deux fois plus de risques d’avoir des problèmes de fertilité à l’âge adulte, selon une nouvelle étude réalisée par des chercheurs suédois.

QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL

Des caméras de surveillance à bord des autobus de la STS
Claude Plante
Source: La Presse, jeudi 13 mars 2014

Afin d’augmenter le sentiment de sécurité pour ses clients et ses chauffeurs, la Société de transport de Sherbrooke (STS) va doter cette année plusieurs de ses autobus de caméras de surveillance.

VIEILLISSEMENT

L’éducation protège le cerveau du déclin
Source: La Presse, mercredi 12 mars 2014

Une éducation prolongée semble protéger le cerveau du déclin cognitif qui accompagne souvent le veillissement, affirment des chercheurs autrichiens.

Peter Sinclair
Source : Santé Candienne, 2012

Selon le Dr Darcy Santor, professeur de psychologie à l’Université d’Ottawa, au moins un enfant sur dix s’automutile à un moment ou à un autre de son adolescence. Ces adolescents voient dans l’automutilation un exutoire à leurs émotions négatives. Ce comportement peut se prolonger jusqu’à l’âge adulte. Pour certaines personnes, l’automutilation peut se manifester pendant de nombreuses années. Cette habitude peut également augmenter les risques de suicide. Les membres de la famille ne doivent pas ignorer ce comportement , mais ils doivent apprendre à leurs enfants à gérer ces émotions de façon positive. Il faut donner au jeune l’occasion d’exprimer ce qu’il ressent. Dans de telles circonstances, une aide professionnelle est très utile, que ce soit pour l’enfant ou pour la famille.

Un nouveau site Internet consacré à l’automutilation

L’Université de Guelph et l’Université McGill ont mis en ligne un projet international sans but lucratif : le Selfinjury Outreach and Support. En plus de proposer des ressources, ce site sert de guide aux jeunes qui s’automutilent et à tous ceux qui les appuient dans leur rétablissement. Ce site Internet est disponible en anglais seulement.