REVUE DE PRESSE

9 septembre 2013 | Écrit par Laurie Prudhomme dans Revue de presse - (0 Commentaire)

SANTÉ

Midis actifs et créatifs
Mélissa Proulx
Source: La Presse, mardi 3 septembre 2013

L’heure du lunch a sonné. Alors que la plupart des travailleurs se dirigent vers la cafétéria pour la pause-repas, d’autres enfilent leur vêtement de sport pour s’entraîner. Derrière ces sportifs du midi se cachent souvent des employeurs qui jouent un rôle de plus en plus actif dans le mieux-être de leur personnel.

Livre – Seule contre moi, Geneviève Piché
Louis Cornellier
Source: Le Devoir, samedi 7 septembre 2013

Trouble psychique dont les causes sont mystérieuses, l’anorexie est au coeur de Seule contre moi, un fort roman pour ados de l’enseignante au primaire Geneviève Piché.

Haro sur la cigarette électronique
Source: Le Devoir, samedi 7 septembre 2013

De plus en plus de jeunes Américains fument la cigarette électronique dont la consommation a doublé en un an, une source « d’inquiétude » pour les autorités en raison de « l’incertitude » qui entoure ce produit, a indiqué vendredi le ministère de la Santé.

FAMILLE

17 projets et 700 000 $ pour les familles du Val-St-François
François Gougeon
Source: La Presse, jeudi 5 septembre 2013

Renforcer la relation parent-enfant, favoriser le lien intergénérationnel, mieux outiller les jeunes en vue de leur rentrée scolaire, cuisiner ensemble pour économiser, développer de meilleures habitudes de vie. Bref, partager les connaissances et les compétences pour assurer aux enfants et aux familles du Val-Saint-François tout le mieux-être possible.

ITINÉRANCE

Itinérance : front commun contre Ottawa
Isabelle Paré
Source: Le Devoir, lundi 9 septembre 2013

Alors que le nombre de sans-abri grimpe et que les causes de l’itinérance se complexifient, la ministre déléguée aux Services sociaux, Véronique Hivon, et le Réseau Solidarité itinérance Québec (RSIQ) pressent Ottawa de faire marche arrière et d’abandonner son projet d’imposer un mode d’intervention unique, qui contrevient à la diversité des approches prônée par le Québec.

REVUE DE PRESSE

11 février 2013 | Écrit par Laurie Prudhomme dans Revue de presse - (0 Commentaire)

QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL

Devenir travailleur autonome à 55 ans
Stéphane Champagne
Source: La Presse, 11 février 2013

C’est Emploi-Québec qui le dit: les gens en âge de prendre leur retraite, ou qui sont déjà retraités, demeureront plus que jamais sur le marché du travail au cours des 10 prochaines années. En guide de deuxième carrière, la plupart d’entre eux occuperont un emploi de journalier ou de commis. Mais une part grandissante deviendra consultant, coach ou conseiller. Bref, ces gens deviendront travailleurs autonomes sur le tard.

Un pas en avant
Pierre Jury
Source: La Presse, jeudi 7 février 2013

La Cour fédérale a récemment rendu une décision qui devrait intéresser grandement les parents canadiens qui jonglent avec difficulté entre travail et famille. Le message offre une bouffée d’espoir à ceux dont l’exercice de «jonglerie» s’avère ardu. De la même manière que l’on ne peut discriminer pour des raisons d’âge, de sexe, de religion, ou d’orientation sexuelle, un employeur ne peut le faire sur la base de la situation familiale.

Déclarer ou non une maladie
Martine Letarte
Source: La Presse, lundi 11 février 2013

«J’ai dû m’absenter de mon emploi il y a deux ans en raison d’un cancer et de traitements de chimiothérapie. Mon employeur m’a remplacée, mais à la suite d’une plainte à la Commission des normes du travail, j’ai obtenu une compensation et une lettre de recommandation. En raison de ma rémission, mon oncologue me permet de retourner au travail à temps partiel. Comment expliquer le trou de deux ans dans mon curriculum vitae? Dois-je parler de ma maladie au passé pour éviter de faire peur aux employeurs?»

Problèmes de maladie mentale : le Conseil du patronat préoccupé
Source: Radio-Canada, jeudi 7 février 2013

Le nombre de travailleurs touchés par une forme ou l’autre de maladie mentale est devenu tellement important que le Conseil du patronat du Québec a cru bon d’organiser un colloque sur les orientations que les employeurs doivent prendre pour éviter que la situation s’aggrave.

De quoi ont le plus besoin les employés?
Olivier Schmouker
Source: Les Affaires, jeudi 7 février 2013

 Ironisons un peu… À votre avis, quel est le jour où une personne reçoit le plus d’éloges, de compliments et de témoignages d’amour et d’amitié? Réponse : le jour de son enterrement. Et il ne s’agit pas là – du moins, en général – de déclarations hypocrites, mais bel et bien de mots et de pleurs sincères. Enfin, avez-vous noté que survenait alors toujours la même rengaine : «Je regrette tellement de ne pas avoir pu lui dire tout ça avant…»?

SUICIDE

Les adolescents pensent souvent au suicide
Mathieu Perreault
Source: La Presse, mardi 5 février 2013

Une personne sur huit pense au suicide durant son adolescence, selon une nouvelle étude américaine. Les adolescentes sont particulièrement susceptibles d’être hantées par l’idée de se donner la mort, même si elles sont quatre fois moins nombreuses à se suicider que les adolescents.

Des lutins pour apprivoiser la mort
Laurie Richard
Source: La Presse, dimanche 10 février 2013

 En 2003, André Reumont, père de trois filles, a vécu le plus grand drame de son existence : sa fille Amélie s’est enlevé la vie. Tourmenté et insomniaque, il couche alors sur papier une histoire pour enfants qui aborde la mort. Un sujet qui fait peur, mais que M. Reumont croit qu’il faut démystifier pour passer à travers du deuil.

Contrer le suicide, possible avec de l’aide
Catherine Delisle
Source: Le Quotidien, jeudi 7 février 2013

Lors du Cercle de presse, hier matin, plusieurs fois le juge retraité Michael Sheehan a insisté sur l’importance pour les gens en détresse de demander l’aide d’un professionnel. Une petite minorité le fait, soit 25 pour cent. Les autres n’en demandent pas du tout, interrompent leur thérapie ou encore reçoivent l’aide inadéquate de pseudospécialistes.

TROUBLES ALIMENTAIRES

Anorexie et boulimie: cauchemar autour de la table
Claudette Samson
Source: La Presse, mardi 5 février 2013

En cette semaine de sensibilisation aux troubles alimentaires, Le Soleil s’est rendu à la Maison L’Éclaircie, à Québec, spécialisée dans l’aide aux personnes qui en souffrent et leurs proches.

Le CHUL rénove l’unité pour les troubles alimentaires
Pierre Pelchat
Source: La Presse, mardi 5 février 2013

Les jeunes souffrant d’anorexie seront encore mieux traités au CHUL dans un proche avenir. Ils seront séparés des autres patients en psychiatrie une fois que les travaux de modernisation de l’unité seront exécutés.

REVUE DE PRESSE

29 octobre 2012 | Écrit par Laurie Prudhomme dans Revue de presse - (0 Commentaire)

SANTÉ

Succès éditorial – Et l’anorexie fut mise en mots
Etienne Plamondon-Emond
Source: Le Devoir, samedi 27 octobre 2012

Dans les bureaux des PUM, on a dévoilé au Devoir, dans une atmosphère de franche camaraderie, le processus ayant sous-tendu le livre Adolescentes anorexiques. Plaidoyer pour une approche clinique humaine, l’un des plus grands succès en libraire de l’éditeur.

Les jeunes risquent leur santé en voulant perdre du poids
Pierre Pelchat
Source: La Presse, jeudi 25 octobre 2012

 Ils sont des milliers d’élèves du secondaire à vouloir perdre du poids avec des méthodes jugées à risque pour leur santé, selon la dernière enquête de l’Institut de la statistique du Québec, en collaboration avec des experts en santé publique.

Une jeune femme comme modèle
Isabelle Pion
Source: La Presse, vendredi 26 octobre 2012

Maintenant présent dans les écoles, l’organisme Grands frères grandes soeurs (GFGS) de l’Estrie lance maintenant une activité destinée aux filles. À l’heure où l’importance de l’image prend des proportions insoupçonnées, GFGS veut entretenir les élèves d’alimentation et d’activités physiques.

La santé mentale des jeunes démystifiée
Marie-Ève Shaffer
Source: Métro, jeudi 25 octobre 2012

Pas moins de 300 intervenants oeuvrant dans les écoles, les établissements de santé et les organismes communautaires ainsi que quelque dizaine de policiers se sont réunis mercredi pour une journée de réflexion sur la santé mentale des jeunes. Et pour cause, la moitié des maladies mentales se développent avant l’âge de 14 ans.

ENFANCE

Déclic: concilier chiffres et humains
Marc Tison
Source: La Presse, mardi 23 octobre 2012

Déclic. C’est le nom de l’entreprise. C’est aussi ce moment charnière, ce coup de pouce opportun qui fait basculer la vie des tout jeunes enfants aux prises avec une difficulté d’apprentissage. Comme un interrupteur.

INTIMIDATION

Des bullies dès l’âge de trois ans
Mathieu Bélanger
Source: La Presse, samedi 27 octobre 2012

L’intimidation, ce mal sournois qui ronge les cours d’écoles primaires et les corridors des polyvalentes, prend son ancrage beaucoup plus tôt qu’on pourrait l’imaginer. Dès l’âge de trois ans, dans les garderies, intimidateurs et victimes commencent déjà à développer leurs réflexes.

QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL

Un Canadien sur deux songe à changer de carrière
Yves Therrien
Source: Le Soleil, samedi 27 octobre 2012

En 2012, selon un sondage, un Canadien sur deux envisage sérieusement à réorienter sa carrière ou à changer d’emploi au cours des cinq prochaines années. Une autre enquête révélait que 60 % des Québécois souffrent de «solitude de carrière».

Source : Les Presses de l’Université de Montréal, mars 2012

Adolescente AnorexiqueDr Jean Wilkins

« Les adolescentes anorexiques m’ont toujours fasciné par leur authenticité et leur force de caractère. Mais, en raison de la complexité de leur situation, de l’attention qu’elles requièrent et du désarroi de leurs parents, toute intervention professionnelle est source de doutes et d’interrogations. Devant ces jeunes filles, j’ai considéré dès le départ que mon rôle premier était de les amener à se protéger et à reconstituer leur identité mise à mal. Et pour ça, il m’a toujours semblé nécessaire de créer un environnement thérapeutique dans lequel les patientes se sentent à l’aise et respectées dans leur individualité. Les contraindre à se soigner ne sert à rien. Chacune doit comprendre par elle-même l’importance et l’urgence de guérir. Je sais combien il est diffi cile de résister aux multiples approches coercitives : tout, dans le système de santé, y conduit. L’expérience démontre pourtant bien que ces méthodes blessent plus qu’elles n’aident. Les éléments essentiels d’une approche clinique humaine et efficace sont la qualité du lien qu’on établit avec les adolescentes et le temps qu’on est prêt à leur accorder. Après trente-six ans de pratique, je reste convaincu que cette approche est la bonne. »

Jean Wilkins est médecin, pédiatre, spécialiste en médecine de l’adolescence et professeur titulaire à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. Il a fondé la section de médecine de l’adolescence au CHU Sainte-Justine en 1974, une première dans le milieu médical francophone, et il y a ouvert une clinique spécialisée dans les troubles de la conduite alimentaire.

Les cas d’anorexie infantiles se multiplient
Source : Le figaro, le 03 août 2011

On pense bien souvent que l’anorexie touche principalement les adolescents et les jeunes adultes, mais cette maladie frappe de plus en plus d’enfants à l’âge de l’école primaire, ­voire de la maternelle.

L’anorexie en hausse chez les jeunes enfants britanniques
Source : l’abécédaire des maladies, le 03 août 2011

Selon les statistiques provenant de 35 hôpitaux publics au Royaume-Uni, 98 jeunes enfants âgés entre 5 et 7 ans souffriraient d’anorexie. Ce communiqué rendu public le lundi 01 Août choque plus d’un, d’autant plus que ces chiffres sont sous-estimés puisque de nombreux centres de santé ont refusé de divulguer leurs données.

La multiplicité des écrans augmente le risque d’obésité chez les enfants
Source : Clubic, le 03 août 2011

Une étude britannique rapportée dans The Guardian alerte les parents sur le risque de l’exposition à des écrans toujours plus nombreux. Associée à un mode de vie sédentaire, cette exposition peut entraîner l’obésité et des troubles de la santé mentale chez les enfants.

Incorporer des légumes dans les plats préférés des enfants  pour remédier à l’obésité infantile.
Sources : Cyberpresse, 01er août 2011

Les parents rusés, qui cachent des légumes dans les plats de leurs bambins, voient leurs efforts encouragés par une étude américaine publiée le 25 juillet, dans la version en ligne de la revue American Journal of Clinical Nutrition.