Author Archives: Patricia Filiatrault

Innover socialement

avril 11th, 2013 | Écrit par Patricia Filiatrault dans Lu pour vous - (0 Commentaires)

Laisse-moi t’expliquer… l’autisme

septembre 7th, 2012 | Écrit par Patricia Filiatrault dans Lu pour vous - (0 Commentaires)

Source : Midi Trente, septembre 2012

Stéphanie Deslauriers, psychoéducatrice

Vivre avec un petit frère «différent» n’est pas toujours de tout repos! Ce livre est un « album documentaire » destiné aux enfants d’âge scolaire – et à leurs parents. L’album est très coloré et, un peu à la manière d’un scrapbook réalisé par un enfant, il présente l’histoire d’une jeune fille dont le petit frère présente un trouble envahissant du développement (TED); Léo est autiste.

De manière simple et amusante, Coralie tente d’expliquer, dans ses mots, ce qu’est l’autisme et comment elle vit avec le fait d’avoir un petit frère différent des autres. Elle raconte comment se déroule le quotidien en famille, les difficultés rencontrées, ses questionnements et aussi ses craintes. Agrémenté de plusieurs trucs et conseils avisés et d’illustrations réalisées par des enfants, cet ouvrage de vulgarisation est conçu expressément pour plaire aux jeunes et pour les aider à mieux vivre ou à mieux comprendre la différence.

Suivez également le blogue de Stéphanie Deslauriers : Ensemble, maintenant

La maltraitance infantile et ses effets épigénétiques

août 13th, 2012 | Écrit par Patricia Filiatrault dans Lu pour vous - (0 Commentaires)

Source : Institut Douglas, août 2012

Que se passe-t-il dans la tête d’une personne qui souffre d’un mal de vivre si profond qu’elle en vient à choisir de mettre fin à ses jours ? Cette question qui préoccupe des chercheurs du monde entier depuis des décennies est au coeur de la recherche menée à la Banque de cerveaux Douglas-Bell Canada et des travaux qu’y conduit Gustavo Turecki, M.D. Le psychiatre spécialiste en génomique et chercheur à l’Institut Douglas est aussi professeur au département de psychiatrie de l’Université McGill.

Source : VIsAge : bulletin de veille informationnelle de l’Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie (no 83, mai 2012)

La sélection de 11 groupes de médecine familiale (GMF) permet d’approfondir les connaissances quant à l’organisation des services aux victimes d’un trouble cognitif lié au vieillissement, telles la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées. Les entretiens effectués afin de connaître le niveau d’implantation des interventions permettent d’identifier des éléments clés, des stratégies prometteuses ainsi que certaines barrières. Un tableau précise les bonnes pratiques à retenir dans la prise en charge de cette clientèle ainsi que les obstacles au déploiement. Quatre régions figuraient au nombre de celles retenues. Consultez le document.

Source : Centre québécois de documentation en toxicomanie

De nombreux chercheurs européens se sont penchés sur l’usage problématique et pathologique d’Internet chez les adolescents. Un échantillon de 11 956 adolescents ont été recrutés dans des écoles sur 11 sites d’études européens. Les utilisateurs d’Internet ont été classés en 3 catégories selon le Young Diagnostic Questionnaire for Internet Addiction (YDQ): usage adapté, usage inadapté et usage pathologique.

Parmi les résultats, les chercheurs ont constaté que l’usage pathologique d’Internet était plus fort chez les garçons que chez les filles (5,2 % contre 3,8 %) et différait selon les pays. Les adolescents manquant de support émotionnel et psychologique étaient les plus à risque.

Bien joué! – Guide d’activités

juin 6th, 2012 | Écrit par Patricia Filiatrault dans Lu pour vous - (0 Commentaires)

Source : VIsAge : bulletin de veille informationnelle de l’Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie (no 83, mai 2012)

L’accès aux jeux d’argent s’intensifie et les jeunes représentent une clientèle de plus en plus ciblée : une réalité qui mérite que s’intensifie la lutte pour prévenir les effets négatifs. Le contenu bonifié de ce guide vise à mieux outiller les intervenants dans leurs stratégies de prévention et ainsi freiner les risques de dépendance associés au jeu. Il se compose de trois sections : 1) planification de la démarche, 2) activités de sensibilisation et 3) cahier d’accompagnement.

Source : VIsAge : bulletin de veille informationnelle de l’Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie (no 83, mai 2012)

L’offre de service destinée aux jeunes présentant un trouble envahissant du développement (TED) et leurs proches : trop théorique et peu accessible, selon la Protectrice du citoyen. L’examen de la situation rend compte d’écarts marqués entre les services proposés et ceux réellement disponibles ainsi que de fortes variations entre les régions. Les besoins complexes éprouvés posent des défis à l’ensemble du réseau public, mais exigent d’être comblés. Le rapport formule des recommandations notamment pour pallier les manques dans le secteur de l’éducation ainsi qu’après le parcours scolaire.

La recherche ­collégiale : 40 ans de passion scientifique

mai 23rd, 2012 | Écrit par Patricia Filiatrault dans Lu pour vous - (0 Commentaires)

Source : Presses de l’Université Laval, mai 2011

La recherche collégiale est singulière à plusieurs titres. Une de ses particularités est que les chercheuses et chercheurs qui la pratiquent le font volontairement, sans obligation professionnelle de quelque sorte. C’est dire leur passion pour l’activité scientifique ! Occupant une place de choix en recherche appliquée, passés maîtres en matière de recherche sur l’enseignement collégial, particulièrement doués pour le transfert des connaissances comme pour le transfert des technologies, constamment préoccupés par la vulgarisation scientifique, réinvestissant jour après jour les résultats de leurs projets dans la formation, les chercheuses et chercheurs de collège ont pris en main leur ­destinée scientifique, et ce, dès la création des cégeps. Qui plus est, la conjoncture a voulu qu’ils ajoutent une dimension poli­tique aux efforts consentis.

Source : Réseau Qualaxia, avril 2012

Au Québec, les problèmes de santé mentale touchent environ 20 % de la population adulte. Chaque année, environ une personne sur 20 est frappée par la dépression. Dans ce contexte et devant le manque d’outils pour soutenir les intervenants de première ligne, une équipe de recherche, avec l’aide d’un comité d’experts, a élaboré un tout nouveau protocole de soins à leur intention.

Source : OECD, vendredi 09 mars 2012

Les coûts d’une mauvaise santé mentale pour les individus concernés, les employeurs et la société au sens large sont considérables. Une estimation prudente de l’Organisation internationale du travail les chiffre à 3-4 % du PIB de l’Union européenne. La plupart de ces coûts se manifestent en dehors de la sphère de la santé. La maladie mentale est à l’origine de pertes considérables de main-d’oeuvre potentielle, de taux de chômage élevés, d’une forte incidence de l’absentéisme pour maladie et d’une moindre productivité au travail.

Ce rapport vise à cerner les données manquantes sur la santé mentale et l’emploi, à enrichir la base de connaissances et ainsi à remettre en question certains mythes, et à donner une vision plus complète des défis stratégiques sous-jacents.