La maltraitance infantile et ses effets épigénétiques

13 août 2012 | Écrit par Patricia Filiatrault dans Lu pour vous

Source : Institut Douglas, août 2012

Que se passe-t-il dans la tête d’une personne qui souffre d’un mal de vivre si profond qu’elle en vient à choisir de mettre fin à ses jours ? Cette question qui préoccupe des chercheurs du monde entier depuis des décennies est au coeur de la recherche menée à la Banque de cerveaux Douglas-Bell Canada et des travaux qu’y conduit Gustavo Turecki, M.D. Le psychiatre spécialiste en génomique et chercheur à l’Institut Douglas est aussi professeur au département de psychiatrie de l’Université McGill.

Vous pouvez suivre les commentaires de cet article par RSS 2.0 Vous pouvez laisser une réponse, ou effectuer un rétrolien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>